Le permis

Le permis

L’Australie fait partie des pays qui ont signé une convention d’échange réciproque avec la France. À un détail près, cette convention s’applique uniquement aux permis A et B français, les autres catégories de permis n’étant pas valables sur le territoire. Seul, le permis de conduire français n’est pas valable sur les routes australiennes. Il doit impérativement être rattaché soit au permis international soit à une traduction assermentée.

Bien qu’il soit fortement recommandé d’effectuer les démarches administratives dans le pays d’origine auprès d’un expert traducteur, il est possible de faire une demande de traduction officielle de votre permis de conduire auprès de certains organismes de l’État d’accueil (ITC –Interpreting and Translating Centre, NAATI – National Accreditation Authority for Translators and Interpreters), si et seulement si votre séjour est temporaire. Le délai requis pour l’obtention d’une traduction est généralement d’une semaine.

La notion la plus importante est de savoir s’il s’agit d’un séjour temporaire (voyage touristique, visite de la famille ou encore un travail temporaire ou étudiant) ou d’un établissement de résidence permanente. En effet, cette notion est essentielle car elle va déterminer la durée de validité de votre permis international. Si votre séjour est temporaire, votre permis international sera valable jusqu’à sa limite de validité tandis que si vous êtes établis en Australie de façon permanente ou pour plus d’un an, le permis international n’est valable que 3 mois et sera par la suite échangé contre un permis australien. Vous conserverez votre permis de conduire français.

Le permis a un système à points (on pert son permis a partir de 12 points de démérite.

Liens utiles:

https://www.sa.gov.au/topics/transport-travel-and-motoring

https://www.sa.gov.au/topics/transport-travel-and-motoring/motoring/drivers-and-licences/drivers-licence-transfer