Les parcs naturels à explorer

Les parcs naturels à explorer

L’Australie Méridionale possède des paysages variés entre l’outback, sauvage et désert, y compris certaines des parties les plus arides du continent, des chaînes de montagnes pittoresques et un littoral qui s’étend sur plus de 3 700 kilomètres.

De nombreux parcs naturels permettent d’explorer cette nature incroyable, qui inclut de nombreuses espèces animales et végétales propres au pays.

Le mimosa (Golden Wattle) est natif de l’Australie et en est un emblème national. On peut les voir (et les sentir) dans la plupart des jardins et parcs d’Adélaïde.

 

 

Cleland Conservation Park

Cleland est un des parcs les plus proches d’Adélaïde. Situé à environ 12 km à l’est du centre d’Adélaïde, il comprend un parc animalier Cleland Wildlife Park et le Mount Lofty, point culminant de la région avec une altitude de 727 mètres, d’où il est possible d’observer toute la ville d’Adélaïde. Cleland Conservation Park est un lieu important pour sa flore. De nombreux chemins de randonnée sont accessibles à pied ou à vélo.

 

Belair National Park

Aussi situé à moins de 20 minutes d’Adélaïde (12km), Belair National Park comprend des forêts à explorer,  et de nombreux sentiers de randonnée et des chemins pour les vélos. On peut y rencontrer kangourous, émeus, échidnés, koalas, etc.
L’entrée à pied ou en vélo est gratuite, mais l’entrée en voiture est payante (12$). Le véhicule peut cependant être garé dans un parking gratuit situé à l’extérieur de l’entrée principale du parc. En 1840, cet endroit avait été choisi par le Gouverneur George Gawler pour des fermes agricoles appartenant au Gouvernement. C’est ensuite devenu une écurie et une réserve de foin pour les chevaux des services de police. Du début au milieu des années 1900, la volonté de préservation de la faune et de la flore a entraîné l’établissement d’une nouvelle règle : toutes les futures plantations seraient exclusivement natives seront uniquement originaires d’Australie Méridionale.

Onkaparinga River National Park and Recreation park

La rivière Onkaparinga est la deuxième plus longue rivière d’Australie Méridionale. Elle traverse deux parcs  différents dans son voyage vers la mer créant des ravins, des gorges et des marécages. Les chemins de randonnée d’Onkaparinga River National Park  (à environ  35 km de la ville) vous emmèneront en haut de falaises avec une superbe vue.
Il vous sera possible de faire du kayak au sein d’Onkaparinga Recreation Park.
Retrouvez tous les sentiers balisés d’Onkaparinga sur Walking SA.

Ikara-Flinders Ranges National Park

 

La chaîne de collines des Flinders Ranges est la plus longue de toute l’Australie-Méridionale et commence à environ 200 km au nord d’Adélaïde. La zone emblématique est Wilpena Pound, un cirque naturel, situé à plus de 400 km d’Adélaïde. Saint Mary‘s Peak est le sommet le plus haut du parc avec ses 1189 mètres d’altitude.
Il est possible de camper en de nombreux endroits du parc et de réserver une place à l’avance. Le centre est accessible par route goudronnée. Cependant, certaines routes parcourant le parc sont non goudronnées et nécessitent un 4X4 en cas de mauvais temps ou après de fortes pluies.
Vous retrouverez tous les sentiers de randonnée sur le site Walking SA.

Mount Remarkable National Park

Situé à 238 km au nord d’Adélaïde, Mount Remarkable fait partie de la chaîne des Flinders Ranges.  Le sommet de Mount Remarkable culmine à 960 m.
Le parc est assez impressionnant au point de vue géologique: les Alligator gorges  forment de grandes falaises de couleur ocre ressemblant à une peau d’alligator.
Il est possible d’y observer toute l’année des émeus, des kookaburras, des cacatoès et des galahs.
Mambray Creek, Alligator Gorge et Melrose sont les endroits les plus connus mais vous trouverez tous les chemins de randonnée sur le site Walking SA.

Deep Creek Conservation Park

Deep Creek se situe à 100 km au sud d’Adélaïde. Ce parc a été établi en 1971 et est l’une des destinations préférées des campeurs. Le parc possède la plus grande forêt de stringybark, une espèce d’eucalyptus qui a une écorce épaisse et filandreuse. Vous pourrez y observer de nombreuses fleurs sauvages et plus de 400 espèces de plantes natives d’Australie. Cet espace naturel procure un habitat idéal pour la faune sauvage tels que les kangourous gris, les rouges-gorges d’Australie, les cacatoès funèbres, les bandicoots bruns les agames barbus (bearded dragon), etc.
Evitez de visiter en été, période où il peut faire très chaud. Il existe une dizaine de sentiers de randonnée plus ou moins longs.

Kangaroo Island

Kangaroo Island est une île située au sud-ouest d’Adélaïde. D’une superficie de 4405 km², elle compte plus de 4000 habitants.

Lorsque les premiers explorateurs européens arrivent à Kangaroo Island , celle-ci est inhabitée, comme en témoignent l’absence de feux de camp et la docilité de la faune. Depuis les années 1930, des traces de campings autochtones y ont été découvertes, entre autres près des colonies de phoques du Cap du Couedic. Aujourd’hui, on pense que les peuples autochtones vivaient sur l’île il y a 16 000 ans (avant que Kangaroo Island soit séparée du continent par la montée des eaux à la fin de la dernière ère glaciaire) et aussi récemment qu’il y a 2000 ans. Pourquoi les autochtones ont abandonné Kangaroo Island (et comment en sont-ils partis) reste un mystère.

Au début du XIXème siècle, des chasseurs de phoques et de baleines s’y sont installés et dès 1836, la colonie de South Australia s’y est établie.
Les principales activités économiques sont l’agriculture,  la pêche du homard et le tourisme.
Plus d’un tiers de l’île est protégé par des réserves naturelles qui accueillent des lions de mer, des koalas et une grande variété d’oiseaux.  A l’ouest, se trouve le Parc National de Flinders Chase, connu pour ses colonies de manchots et ses spectaculaires formations rocheuses en bord de mer, telles que Remarkable Rocks ou Admirals Arch.
Cette île est accessible par ferry ou par avion. Par ferry, le Sealink vous emmène de Cap Jervis (situé à 2h de route d’Adélaïde) à Penneshaw sur l’île. Il y a en général trois départs par jour et il est possible d’amener sa voiture. Par avion, d’Adélaïde à Kingscote, le vol est de 35 minutes mais il faut compter en moyenne $300 aller-retour.

Eyre Peninsula

L’Eyre Peninsula se situe à l’ouest d’Adélaïde mais est uniquement accessible par le nord, après environ six heures de route (sept heures pour se rendre à Port Lincoln). Cette péninsule triangulaire est délimitée à l’est par le Spencer Gulf, à l’ouest par la Great Australian Bight (la Grande Baie Australienne) et au nord par la chaine Gawler.
Edward John Eyre, à qui la péninsule doit son nom, a exploré la région de 1839 à 1841. La côte avait cependant déjà été explorée par Matthew Flinders en 1801 et la partie ouest à la même époque par Nicolas Baudin.
Il y a quatre villes principales sur l’Eyre Peninsula: Port Lincoln à l’extrémité sud, Whyalla et Port Augusta au nord-est et Ceduna au nord-ouest.
L’activité économique de la région est divisée entre l’agriculture, l’élevage (moutons et bovins) et des mines au nord qui est plus aride, et l’élevage laitier et la culture de la vigne dans la région du sud, plus humide. Port Lincoln et d’autres villes côtières vivent de la pêche commerciale, notamment de la pêche au thon. La région est connue pour ses fruits de mer (les huitres, les grosses crevettes et les ormeaux).
Il existe aussi une mine de jade près de la ville de Cowell et une mine de fer près d’Iron Knob au nord.
Pour les amoureux de la nature, la péninsule regroupe trois parcs nationaux: Lincoln National Park, Coffin Bay National Park, Gawler Ranges National Park ainsi que des parcs de conservation.
Retrouvez toutes les randonnées à faire dans l’Eyre Peninsula sur Walking SA ainsi que toutes les sorties et expériences sur le site de   South Australia.

Murray River

La rivière Murray est un fleuve de 2530 km prenant sa source dans la Cordillère Australienne et se déversant dans l’Océan Indien près d’Adélaïde. Le fleuve présente un débit d’eau assez faible du fait des faibles précipitations dans les régions qu’il traverse et du fait de l’utilisation massive de son eau pour l’agriculture et les villes environnantes.
Il est possible d’y faire une croisière ou de louer un houseboat.
Pour les plus sportifs, il existe des entreprises de location de canoë-kayak et il est aussi possible de se balader à vélo ou d’effectuer  des randonnées le long de la rivière.